Pour l’achat d’une boîte de GliSODin Anti-âge, Éclat de la peau ou État Général, un vernis rouge 23Beauty Paris vous est offert.

Complément alimentaire Oméga 6 à base d’huile de graine de Bourrache

Si les graisses peuvent être néfastes, toutes les huiles ne nuisent pas au bon fonctionnement de notre corps. Les acides gras sont indispensables pour la bonne santé de notre organisme. L'acide gamma-linolénique fait partie des acides gras essentiels.

L’acide gamma-linolénique (GLA) est un acide gras oméga-6 insaturé. Cet acide gras essentiel est nécessaire au corps. En effet, notre organisme en a besoin mais n’est pas capable de le synthétiser, il se doit d’être apporté via l’alimentation. L’organisme peut synthétiser le GLA à partir d’un autre oméga-6 : l’acide linolénique.

GliSODin Anti-âge un complément alimentaire à base d'huile de graine de bourrache

GliSODin Anti-âge compte l’huile de graine de bourrache parmi ses actifs, cette dernière facilite le renouvellement cellulaire et limite l’apparition des rides. Les peaux matures, sèches ou déshydratées pourront bénéficier de la formule de ce complément alimentaire pour gagner en élasticité, retrouver une peau hydratée et prévenir l’apparition des ridules.

Qu’est ce que les Omégas 6 ?

Qu’est ce que les Omégas 6 ?

Le métabolisme des acides gras essentiels Oméga 3 et 6 suit deux voies parallèles qui utilisent des enzymes communes. Il existe donc une compétition entre les Oméga 3 et 6 au niveau enzymatique lors de leur conversion en acides gras à chaîne longue (EPA, acide eicosapentaénoïque, DHA, acide docosahexaénoïque). Par conséquent, un apport excessif en Oméga 6 freine la production d’EPA et de DHA à partir de leur précurseur, l’acide alpha-linolénique. 

En d’autres termes, en cas d’alimentation trop riche en Oméga 6, l’organisme utilise moins ses ressources en Oméga 3, ce qui a pour conséquence d’engendrer des complications pour la santé, notamment des maladies cardiovasculaires, des réactions allergiques ou inflammatoires. Il convient d’apporter au corps le bon dosage entre Oméga 3 et Oméga 6 !

Parmi les acides gras Oméga 6 que le corps produit à partir de l'acide linolénique, il en existe un particulièrement important : le GLA (acide gras gamma-linolénique), présenté comme le « bon Oméga-6 ». Des études ont montré le rôle du GLA sur la santé de la peau, mais également sur l’état inflammatoire en général, montrant l’intérêt de se supplémenter en GLA. Les principales sources de GLA sont les huiles de graines, à savoir l'huile de Bourrache, l'huile d’Onagre et l'huile de Cassis.

La Bourrache, plante sauvage de la famille des boraginacées, se distingue par ses fleurs bleues en forme d'étoile et ses feuilles couvertes de poils blancs. Elle est cultivée pour la précieuse huile extraite de ses graines. L’huile de graine de Bourrache est la source la plus riche du monde végétal d'un acide gras de la famille des Oméga 6, l’acide gamma linolénique.

 

Nos conseils

Quel complément alimentaire pour raffermir la peau ?

Lire la suite

Anti-âge : prévenir ses rides de l'intérieur

Lire la suite

Pourquoi choisir des compléments alimentaires naturels ?

Lire la suite

Régime belle peau : quels nutriments ?

Lire la suite

Quel complément alimentaire pour raffermir la peau ?

Lire la suite
Quelles sont les sources de GLA ?

Quel est le rôle du GLA ?

En dehors du GLA, tous les autres oméga-6 sont considérés comme excédentaires dans nos apports alimentaires, ils peuvent être source de désordres physiologiques et pourraient être à l’origine de nombreuses pathologies chroniques répandues.

Cet actif est régulièrement utilisé dans l’univers cosmétologique. On le retrouve dans la confection de produits qui visent à régénérer la souplesse et l’élasticité de la peau. L’acide gamma-linolénique est tout à fait indiqué dans les cas de sécheresse cutanée ou de séborrhée, de production excessive de sébum. Le GLA est un déterminant majeur de l’hydratation et de la souplesse de la peau. Comme tous les acides gras, le GLA sert de constituant aux membranes cellulaires, c’est le précurseur d’acides gras membranaires. Il apporte une certaine souplesse à la membrane cellulaire et au tissu constitué par les cellules. Ces acides gras GLA sont essentiels pour former les enveloppes cellulaires, précurseurs de prostaglandines (PG). Ces dernières (PG) sont des molécules d’acides gras insaturés qui exercent de nombreux bienfaits dans notre organisme. 

L’acide gamma-linolénique facilite la production d’une prostaglandine, appelée prostaglandine E1 (PGE1), substance très importante qui participe notamment à la prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. La PGE1 améliore également la circulation sanguine, la fonction nerveuse, elle régule la division cellulaire et ralentit la production de cholestérol, c’est également un anti-inflammatoire efficace. Le GLA est converti dans l’organisme en prostaglandine par le biais de l’acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA). 

Une alimentation enrichie en GLA permet une meilleure incorporation des aliments dans les tissus comme le foie, les parois des vaisseaux sanguins, les globules rouges, … Les acides gras insaturés, comme le GLA, permettent aux membranes cellulaires de garder leur fluidité, cette qualité est essentielle pour que les échanges vitaux entre-cellules puissent avoir lieu. 

Quelles sont les sources de GLA ?

Quelles sont les sources de GLA ?

On retrouve de l’acide gamma-linolénique dans certaines huiles végétales, comme l’huile d’Onagre, de Bourrache ou l’huile de Pépins de Cassis. Les teneurs du GLA sont, en général, très peu élevées dans les huiles végétales, on en trouve cependant une teneur significative dans les huiles citées précédemment. A cause du stress, du vieillissement, d’un mode de vie inadapté ou d‘une mauvaise alimentation, notre organisme peine à convertir l’acide linolénique en GLA. 

Huile de Bourrache

L’huile de Bourache contient les meilleurs teneurs en GLA. Grâce à ses acides gras essentiels et ses vitamines antioxydantes, c’est l’alliée des peaux sèches, cette huile est régénératrice et réparatrice, elle contribue à maintenir le film hydrolipidique, film protecteur de la peau. Elle améliore la souplesse et l’élasticité de la peau. L’huile de Bourrache possède des vertus anti-âge, elle peut contribuer à limiter le vieillissement cutané et à prévenir l’apparition des rides. L’huile de Bourrache a d’autres propriétés : elle fortifie les ongles, redonne de l’éclat aux cheveux, prévient l’apparition des vergetures et atténue les douleurs liées aux rhumatismes. 

L’Huile d’Onagre

Cette huile végétale apporte des oméga-6, elle est particulièrement intéressante de par sa teneur en GLA. Elle offre des propriétés intéressantes sur le plan cutané, particulièrement au niveau des membranes cellulaires. Les peaux fatiguées, desséchées ou en souffrance peuvent recourir à cette huile, par voie cutanée ou voie orale. On utilise les bienfaits de cette huile en dermatologie, elle peut être utilisée pour apaiser les problèmes de peau sèche. Sur le plan cosmétique, l’huile d’Onagre est antioxydante, nourrissante, protectrice, revitalisante et apaisante. On l’utilise également pour réduire l’acné, la cellulite, la rosacée, …

Huile de Pépins de Cassis 

Grâce à sa composition élevée en acide linolénique, l’huile de Pépins de Cassis peut aider à revitaliser les peaux sensibles, c’est un soin recommandé comme antirides. Ses vertus cicatrisantes et apaisantes peuvent apaiser les peaux sensibles, abîmées ou sèches. Les peaux délicates et matures peuvent profiter des actifs végétaux contenus dans l’huile de Pépins de Cassis pour prévenir les signes de vieillissement et l’apparition des rides précoces. Cette huile est également bénéfique pour les peaux grasses, la forte présence d’acide linolénique permet d’atténuer la production excessive de sébum, d’atténuer l’acné et de prévenir les comédons.