Paiement 3 fois sans frais maintenant disponible

Vitiligo et soleil sont-ils compatibles ?

Vitiligo et soleil sont-ils compatibles ?

Dans cet article
Le vitiligo est une maladie auto-immune qui se caractérise par l’apparition de taches claires sur la peau, souvent sur les mains, le visage, les bras ou les pieds dans un premier temps puis qui s'étend sur l'ensemble du corps. Les hommes et les femmes sont concernés et selon les pays il toucherait entre 1 à 4% de la population. Contre toute attente, le soleil aurait des effets bénéfiques sur le vitiligo… GliSODin vous livre des éléments de réponse.
Article suivant

1. Les personnes atteintes de vitiligo ne présentent pas de risque accru de développer un cancer de la peau.

Le vitiligo est une maladie qui pousse le système immunitaire à attaquer les mélanocytes (cellules responsables de la couleur de la peau). Résultat : les mélanocytes disparaissent, ce qui engendre l’apparition de ces taches blanches aux contours bien définis. 

Il faut savoir qu’habituellement, plus la peau est pigmentée, plus elle est naturellement protégée contre les rayons du soleil. La présence des mélanocytes est donc importante par rapport aux rayons UV. 

Or, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le soleil serait un allié pour atténuer les effets du vitiligo dans un cadre bien précis ! 

Pour en savoir plus, Interview du Pr Thierry Passeron, dermatologue au CHU de Nice et directeur d'une équipe INSERM de recherche sur le vitiligo et le mélanome réalise par l'Association Française du vitiligo.

Récemment, les progrès de la science et de l’expérimentation médicale ont permis de confirmer l’effet bénéfique des UV naturels du soleil et ceux des UV artificiels (photothérapie) pour atténuer les symptômes de la maladie chez les personnes atteintes.*

Les rayons ultraviolets naturels provenant du soleil constituent une méthode de traitement qui doit être supervisée par une prescription médicale incluant des conseils sur l'exposition et la protection. Il est important d'éviter les expositions prolongées dès le début. À noté que les coups de soleil ont eux, des effets néfastes sur les mélanocytes et augmentent le risque de cancer de la peau.

En outre, des études ont démontré que le vitiligo n'augmente pas le risque de développer un mélanome, comparé à la population générale. Mais cela ne doit pas faire négliger une protection normale, selon le type de peau, vis-à-vis des risques solaires.

*Teulings HE, Overkamp M, Ceylan E, Nieuweboer-Krobotova L, Bos JD, Nijsten T, Wolkerstorfer AW, Luiten RM, van der Veen JP. Decreased risk of melanoma and nonmelanoma skin cancer in patients with vitiligo: a survey among 1307 patients and their partners. Br J Dermatol. 2013 

2. Des traitements contre le vitiligo pour traiter la dépigmentation de la peau en plein essor

Le maquillage médicale proposé par des professionnels reconnus (cf. Associaton Française du vitiligo) peuvent masquer les zones dépigmentées. Mais dès lors que le patient souhaite entreprendre un protocole de soin par un dermatologue, certains traitements sont désormais reconnus pour améliorer, repigmenter, soulager le patient atteint de vitiligo. 

Le vitiligo peut être soigné par des crèmes à appliquer sur les lésions ou des traitements physiques par rayonnement UV. Les crèmes sont prescrites en première intention, le plus souvent associé à la photothérapie. Les rayonnements UVB sont proposées en cabine ou par lampe UV à domicile ou par le laser Excimer. Les traitements peuvent prendre entre 6 et 24 mois pour donner des résultats satisfaisants, et la repigmentation varie selon la localisation des lésions. Les zones qui répondent le mieux sont celles présentes sur le visage, alors que celles qui touchent les mains et les pieds sont les plus difficiles à repigmenter. 

De plus, GliSODin est une solution naturelle supplémentaire qui peut également être utilisée pour aider à réduire les effets du stress oxydatif sur la peau responsable en partie des lésions. En complément, pour diminuer l’apparence des taches blanches, GliSODin a développé le complément alimentaire GliSODin V-SOD. La formule brevetée contient de la SOD de Melon associée à une protéine de blé qui accompagne les peaux dépigmentées associé aux UV pour atténuer la visibilité des taches blanches de la peau.

 

 

3. L'application d'une protection solaire toujours recommandée

Bien sûr, si le soleil n’est pas à fuir, voire bénéfique pour les personnes souffrant de vitiligo, un cadre doit être appliqué et des règles de protection sont à respecter.

Ainsi, l’exposition au soleil doit se faire progressivement, avec des temps d’exposition croissants, jusqu’à atteindre un rosissement des plaques blanches de vitiligo. Cela doit se faire sur des temps courts et contrôlés en général . Parlez-en à votre médecin et dermatologue avant d’entreprendre ce type d’action.

Il est important de rappeler que les expositions contrôlées doivent se faire avec les préconisations nationale sur le soleil.

 

4. Un médicament en préparation

Le médicament Opzelura (Ruxolitinib) est le premier et seul médicament approuvé ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché  pour le vitiligo et qui permettra aux dermatologues et médecins de prescrire un traitement spécifique pour cette maladie. Bien que cela ne signifie pas une guérison, c'est une excellente nouvelle pour les patients et cela conforte les recherches cliniques en cours pour de nouveaux médicaments contre le vitiligo. La maladie étant complexe, différentes approches thérapeutiques sont nécessaires avec différents médicaments possibles.

Nos conseils

Teint terne, fatigué sur peau noire : que faire ?

Lire la suite

Les Secrets d’une Peau Saine et Éclatante

Lire la suite

Régime belle peau : quels nutriments ?

Lire la suite